samedi, mars 01, 2008

الوقفة التضامنية مع فؤاد مرتضى في الرباط

سلام
شهدت مدينة الرباط اليوم وقفة تضامنية مع فؤاد مرتضى
بطبيعة الحال حضر مناضلون حقوقيون ومتتبعون بالاضافة الى مجموعة من المدونين دون نسيان عدد مهم من المهندسين
هنا صورة من الوقفة وغدا انشاء الله سانشر صور اخرى في الاسفل القصاصة التي نشرتها وكالة الانباء الفرنسية حول الحدث


Maroc-justice-internet-droitsHomme
MAROC: APPEL À LA LIBÉRATION D'UN JEUNE INGÉNIEUR CONDAMNÉ À 3 ANS DE

Près de 150 ingénieurs marocains et militants des droits de l'Homme ont réclamé samedi la libération de Fouad Mourtada condamné le 22 février à trois ans de prison pour avoir ""usurpé"" l'identité du frère du roi Mohammed VI, a constaté un journaliste de l'AFP.
""Libérez Mourtada tout de suite"", ont scandé les protestataires rassemblés devant la prestigieuse Ecole Mohammadia des Ingénieurs de Rabat (EMI) dont le jeune ingénieur en informatique, âgé de 27 ans, a été lauréat en 2005.
Le tribunal avait condamné Fouad Mourtada à trois ans de prison et 10.000 dirhams (900 euros) d'amende à Casablanca pour ""utilisation de données informatiques falsifiées"" et ""usurpation"" de l'identité du prince Moulay Rachid sur le site Facebook.
""Nous l'avons adopté comme un détenu d'opinion et nous réclamons sa libération immédiate"", a déclaré à l'AFP Khadija Riadi, présidente de l'Association marocaine des droits humains (AMDH) qui a appelé au rassemblement.
""Le procès de Mourtada n'a pas été équitable, c'est un procès politique"", a-t-elle affirmé.
Aboubakr Khamlichi, ingénieur, estime que ""Fouad Mourtada a été victime de ce qu'on appelle au Maroc les valeurs sacrées"", en allusion à la monarchie, la religion et l'intégrité territoriale considérées comme des lignes rouges à ne pas transgresser par la presse et les citoyens.
Le congrès de l'Union nationale des Ingénieurs Marocains (UNIM) ouvert vendredi dans les locaux de l'EMI, devrait adopter une motion appelant à la libération de Mourtada, a indiqué Abdelhamid Amine, président du congrès et militant des droits de l'Homme.
Une responsable d'Amnesty International, Bénédicte Goderiaux qui a assisté au procès, s'était déclarée le 23 février ""choquée"" par le ""verdict très lourd"" contre Fouad Mourtada, dans une déclaration à l'AFP. ""La sentence est disproportionnée par rapport à ce qu'il a fait"", a-t-elle jugé.

4 commentaires:

Mounir a dit…

La Makhzen a réalisé une autre manif en face, avec au moins une 20 flics, ... avait-il peur? et de quoi?

SimoBenso a dit…

Tiens je n'ai pas vu cette pancarte et tout ces gens,est ce que c'était avant que j'arrive ??

BLUESMAN a dit…

سلام
منير:بالفعل كان وجود مهم للشرطة كالعادة الغريب انهم يفسرون دائما الحضور الكبير للشرطة بدعوى حماية المتظاهرين من العناصر الغريبة
سيمو: اعتقد انك حضرت متأخرا لان اللافتة رفعت عند بداية الوقفة

Anonyme a dit…

تحية للجمعية المغربية لحقوق الإنسان، لقد برهنت الآن أنها جمعية قادرة على التعايش مع العصر الجديد رغم أن مؤسسيها من الجيل القديم

معدرة لمدير هذه المدونة إن لم تكن لي الشجاعة الكافية بأن أصرح باسمي، ربما قد أكتب إسما يشبه أحد أسماء الأمراء الحسنى