vendredi, décembre 07, 2007

Maroc: un détenu islamiste fait entrer une femme en cachette dans sa cellule

CASABLANCA (Maroc), 6 déc 2007 (AFP) - Un détenu islamiste marocain incarcéré à Casablanca a réussi à introduire mardi dans sa cellule une jeune femme avant que l'astuce ne soit découverte, a-t-on appris jeudi auprès d'un responsable de la prison Aïn Borja.

"La femme a passé une heure environ avec le détenu avant qu'elle soit découverte", a-t-il indiqué à l'AFP.

Interrogée par l'AFP, la police a confirmé l'ouverture d'une enquête judiciaire.

C'est la première fois qu'un détenu marocain arrive à faire entrer en prison une femme en cachette, selon la presse marocaine.

Selon une source policière à Casablanca, le détenu âgé de 24 ans, condamné à trois ans de prison pour "activités terroristes" et appartenance au mouvement islamiste radical Salafia Jihadia, s'était mis d'accord avec la jeune femme pour qu'elle se cache dans un grand sac en plastique, et a fait croire aux gardiens qu'il s'agissait d'effets vestimentaires lors de sa visite au parloir.

Petite et menue, la femme de 21 ans a été aussitôt arrêtée. Elle n'a été découverte par les surveillants qu'après la fin du temps autorisé pour les visites familiales, selon la même source. Lors du décompte des visiteuses, elle manquait à l'appel, a-t-on indiqué.

"Elle a été découverte certainement après que le couple ait eu des relations sexuelles", a déclaré à l'AFP une source policière. Selon la loi, la jeune femme rique une condamnation à six mois de prison.

Selon Abderrahim Mouhtade, président l'Association de défense des détenus islamistes Annassir, le prisonnier avait demandé en vain au parquet de Casablanca l'autorisation de se marier avec cette jeune fille,expliquant qu'il s'agissait d'une "affaire d'amour" entre les deux personnes.

7 commentaires:

dima a dit…

Il fallait le faire. L'Amour est dangereux parce qu'il rend fou les gens...

6 mois de prison pour avoir rejoint son fiancé dans sa cellule ? Sévére comme punition !

Kenza a dit…

ça me fait penser au titre d un film egyptien Houb fi eznzana :)

Anonyme a dit…

Honnêtement, cette information me donne froid dans le dos. On laisse entrer une femme dans la cellule d'un prisonnier présumé dangeureux! Demain, on laissera y entrer des armes et on aura une émeute à l'intérieur d'un prison!

Cela suppose des complicités ou pire de la corruption!

Si l'on ne sévit pas sévérement, on ne sait pas où l'on va arriver!

hmida a dit…

Je rejoins ce que vient de dire le commentaire précédent.

Ce qui vient d'arriver est très grave!

Il faut que les responsables soient punis!

Une femme, aujourd'hui et demain ce sera quoi?

dima a dit…

Et en plus elle est restée Six heures avec lui dans la cellule avant qu'on les surprenne ;)

Six heures d'Amour et d'eau fraiche : ya salam :)

Anonyme a dit…

merci pour intiresny Dieu

Anonyme a dit…

commonly ingenix think controversy chartered sociology warrington tangible military bloggers spouses
masimundus semikonecolori